Posté par Véro le 29 - 10 - 2014

C\'est fin, ça se mange sans faim

insectes1M’est avis qu’avec une bonne bouteille de rosé bien frais tout passe, et c’est pas Gigi qui dira le contraire. Mais là n’est pas la question.insctes5

Pour varier les plaisirs, sachez que les Chinois aiment aussi consommer les scorpions en salade et même dans des boissons car ces petites bêtes mignonnettes sont appréciées pour leur petit goût sucré.

On peut accompagner ça en Papouasie de phasmes croustillants pour le goûter, miam.

Si en Afrique centrale une petite faim vous tenaille, une tranche de pain, quelques larves de charançons et hop ! C’est facile à tartiner, ça se mange sans y penser.

Vous ne manquerez pas de goûter au barbecue de sauterelles toujours très apprécié en Thaïlande et si décidément vous avez un petit faible pour le salé je vous recommande les chenilles de papillons de nuit, très courues en Afrique de Sud, dont le goût vous rappellera immanquablement la saveur du poulet rôti de mamie.

Petit conseil de chef : si vous passez par la Côte d’Ivoire, surtout ne lésinez pas sur la cuisson des chenilles hein, elles sont bien plus digestes lorsqu’elles cuisent lentement (ce serait ballot d’attraper mal au ventre).

insctes4Sachez que la punaise d’eau géante de Thaïlande est réputée pour son puissant goût de fromage et ça, nous autres français, amis du camembert que nous sommes, ça nous touche bien sûr en plein cœur.

Je vais m’arrêter là, je m’en voudrais de dévoiler tous les secrets culinaires de cet album magnifique. Frédéric Marais nous apprend donc qu’il y a près de 2,5 milliards d’êtres humains qui mangent quotidiennement des insectes à travers la planète.

Si avec ça votre petit rechigne encore pour manger sa purée de brocolis, menacez-le de lui coller une soupe de hannetons à la place, vous verrez le résultat.

On rigole, on s’amuse (on est un peu foufous, non ?) mais comme dans la Science du caca, le talentueux Frédéric Marais nous propose là encore insctes3un album-documentaire passionnant, instructif, drôle et formidablement bien illustré : un trait clair et stylisé, des dessins comme découpés, de grands aplats de couleurs et cette idée extra d’intégrer dans l’illustration des packagings de junk-food bien connus des jeunes lecteurs: pot de nutella, cannette de coca, papier de carambar …

Un vrai régal, si je puis dire, et je suis décidément de plus en plus fan de ce Frédéric Marais, qui a sorti aussi un superbe album aux Editions des Fourmis Rouges dont je vous parlerai bientôt, si j’ai envie, je fais ce que je veux.

Rajoutez à ça qu’il travaille de plus en plus souvent en duo avec mon idole, j’ai nommé Thierry Dedieu (Thierry si tu m’entends ♥), pour moi le tableau est parfait.

« Le goût des insectes ». Texte et illustrations de Frédéric Marais. Editions Gulf Stream. 16,00€

 

 

 

Catégories: Documentaires

Nos Editeurs

  • Editions Sarbacane
  • Editions du Rouergue
  • Editions Autrement
  • Editions du Seuil
  • Editions Gallimard Jeunesse
  • Editions Palette
  • Editions Thierry Magnier
  • Editions Ecole des loisirs
  • Editions de la Martinière
  • Editions Milan
  • Editions Nathan
  • Editions Didier Jeunesse
  • Editions Courtes et longues
  • Editions Chandeigne
  • Editions Actes sud Junior
  • Editions Kaleidoscope
  • Editions Les Grandes personnes
  • Editions Rue du monde
  • Editions La Joie de lire
  • Editions Oskar
  • Editions Rageot
  • Editions Casterman
  • Edition Edune
  • Editions Helium
  • Editions Minus
  • Editions Les Fourmis rouges
  • Editions Tourbillon