Posté par Véro le 20 - 03 - 2014

Les feux de l\'amour

« Plus aucun garçon ne l’intéresse. Elle ne savait pas que ses yeux pouvaient produire autant de larmes, elle qui est toujours si sûre d’elle, si contrôlée, maîtresse de son destin. On ne l’y reprendra pas à deux fois ».

Cap sur les études et le bac à la fin de l’année avec un seul objectif: être la meilleure.

Y’a bien ce Samuel, fils de l’ambassadeur des Etats-Unis (rien que ça) qui vient de débarquer dans sa classe, mais c’est vraiment le hasard si Anabelle s’est installée juste à côté de lui. Le garçon parle à peine trois mots de français et on se demande bien comment il compte passer son bac à la fin de l’année….

Alors, uniquement parce que c’est demandé gentiment, Anabelle se dévoue pour lui consacrer deux heures par jour à lui apprendre la langue. L’amerloque se montre coopératif, intelligent et plutôt marrant si bien que ces rendez-quotidiens finiraient presque par amuser Anabelle. D’autant que le garçon serait plutôt beau gosse, en fait.

Comme toutes les femmes de son entourage, Anabelle est une bosseuse, une acharnée, qui vise l’excellence. Comme sa mère Lulu, tellement obsédée par ses recherches universitaires qu’elle a fini par faire fuir son mari. Ou encore sa grand-mère Marguerite, dévouée corps et âme à son restaurant et à ses fourneaux. Et l’amour dans tout ça ?

Autour de ces trois héroïnes gravitent d’autres personnages : Anatole, le jeune frère, Aimée la tante, Samuel bien sûr et Sydney son grand-père guindé.

Chacun prend tour à tour la parole dans de courts chapitre qui se lisent très vite. On suit avec plaisir les tourments, les interrogations et les petits malheurs de ces jeunes gens bien nés (fort bien nés !) et Morgenstern nous embarque  avec toujours autant de tendresse et la verve qu’on lui connaît.

amourIl faut dire que tous ses sujets de prédilection sont là : les femmes, l’amour, la bouffe et le judaïsme !

Ce n’est pas le roman  du siècle, certes, mais on se laisse porter par l’optimisme contagieux de cette grande amoureuse de la vie.

Une jolie gourmandise acidulée à savourer dès 14 ans !

« Comment tomber amoureux… sans tomber ». par Susie Morgenstern. Ecole des Loisirs. 16.00 €

 


Nos Editeurs

  • Editions Sarbacane
  • Editions du Rouergue
  • Editions Autrement
  • Editions du Seuil
  • Editions Gallimard Jeunesse
  • Editions Palette
  • Editions Thierry Magnier
  • Editions Ecole des loisirs
  • Editions de la Martinière
  • Editions Milan
  • Editions Nathan
  • Editions Didier Jeunesse
  • Editions Courtes et longues
  • Editions Chandeigne
  • Editions Actes sud Junior
  • Editions Kaleidoscope
  • Editions Les Grandes personnes
  • Editions Rue du monde
  • Editions La Joie de lire
  • Editions Oskar
  • Editions Rageot
  • Editions Casterman
  • Edition Edune
  • Editions Helium
  • Editions Minus
  • Editions Les Fourmis rouges
  • Editions Tourbillon