Posté par Véro le 21 - 03 - 2020

Aux confins du confinement

Ainsi la réaction de mon fils, quand nous regardions en famille dans une communion presque parfaite, l’allocution de Manu qui nous informait des prochaines mesures de confinement.

Ce jeune adolescent s’est alors tourné vers moi, la mine grave et l’oeil humide et m’a lancé d’un air effaré :

- « Mais maman, elles vont faire comment les prostituées ?? »

Quoi ??!! Mais qu’est-ce qui lui prend à lui ??!!

Le mec n’a pas sourcillé une demie seconde quand je lui ai appris que la librairie allait fermer jusqu’à nouvel ordre… ah si, pardon, j’y repense, il a tout de même manifesté une petite émotion :

« Merde, tu vas plus bosser ? Ça va être chaud pour la télé… » (sans commentaire)

Peut-être aurait-il pu décemment s’inquiéter pour ses deux grands-mères… non, le gars s’alarme en première intention du sort des prostituées.

Tout le monde cherche à donner un sens à cette crise, j’ai trouvé le mien : la confirmation de mon échec cuisant en matière éducative  (et culinaire aussi mais nous y reviendrons)

Bon… à part ça, ça va.

Enfin ça va … Je ne sais pas si comme moi vous avez soudain l’impression de développer toutes les 10 minutes des symptômes alarmants, mais je tenais à vous informer que depuis hier après-midi, vers 16 heures environ, je ressens une douleur sourde mais lancinante à l’arrière du genou gauche…

J’ai d’abord mis ça sur le compte d’une mauvaise position. Etant donné que je suis restée avachie à peu près 8 heures sur mon canapé, il est probable qu’un léger engourdissement ait pu me saisir.

Hélas au réveil, après mes exercices matinaux – me faire un café, me brosser les d…bof non on s’en fout – changer mon pyjama de la nuit en pyjama de la journée – je me suis aperçue avec effroi que la douleur était toujours bel et bien là.

J’ai donc consciencieusement épluché toutes les infos que je pouvais trouver sur le Covid-19, au cas où un élément m’aurait échappé durant cette semaine de lectures intensives sur le sujet.

(Perso, si ma librairie sombre à cause de la crise, je peux rentrer direct en sixième année de médecine,  je suis une brute).

A PRIORI, le symptôme de la douleur derrière le genou gauche n’apparaît nulle part comme un élément pouvant justifier l’appel au SAMU.

Soit. En revanche, je suis à peu près convaincue désormais d’avoir un cancer des os ou une sclérose en plaques.

Bref, pour en revenir à « Comment chier dans les bois », lisez-le ou relisez-le si vous l’aviez oublié dans un coin. Parce que ça ne sert à peu près à rien et parce que c’est drôle.

Si vous ne l’avez pas, ne l’achetez pas sur Amazon.

Gardez votre argent les amis, faites des listes de livres à offrir, pour vous, pour ceux que vous aimez et revenez-nous voir, après, pour les acheter en librairie.

Revenez en librairie, revenez dans tous les petits commerces de vos quartiers, les bistrots, les restaus, les petites boutiques du coin.

On sera tous tellement heureux de se retrouver. Vous verrez…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories: Librairie

Nos Editeurs

  • Editions Sarbacane
  • Editions du Rouergue
  • Editions Autrement
  • Editions du Seuil
  • Editions Gallimard Jeunesse
  • Editions Palette
  • Editions Thierry Magnier
  • Editions Ecole des loisirs
  • Editions de la Martinière
  • Editions Milan
  • Editions Nathan
  • Editions Didier Jeunesse
  • Editions Courtes et longues
  • Editions Chandeigne
  • Editions Actes sud Junior
  • Editions Kaleidoscope
  • Editions Les Grandes personnes
  • Editions Rue du monde
  • Editions La Joie de lire
  • Editions Oskar
  • Editions Rageot
  • Editions Casterman
  • Edition Edune
  • Editions Helium
  • Editions Minus
  • Editions Les Fourmis rouges
  • Editions Tourbillon