Posté par Véro le 06 - 04 - 2018

Une âme égarée

ame1C’est l’histoire d’un homme pressé, qui travaillait beaucoup, trop, qui faisait tout très vite et parfois en même temps.

Depuis un moment déjà il avait laissé son âme loin derrière lui, mais il s’en accommodait fort bien et vaquait toujours à ses mêmes occupations: dormir, manger, jouer au tennis, travailler, conduire… La vie ?

« - Parfois seulement, il avait l’impression que tout était devenu trop plat autour de lui, comme s’il se déplaçait sur une feuille à carreaux, lisse et bien ordonnée, d’un cahier de maths. »

Dans une chambre d’hôtel, une nuit, lors d’un de ses nombreux voyages, il a l’impression de manquer d’air, de s’étouffer et ne sait plus où il se trouve ni pour quelle raison il s’y trouve.

Pire encore, il se rend compte qu’il a oublié jusqu’à son propre prénom et ne distingue dans le miroir que le reflet flou de lui-même.

Le médecin qu’il consulte lui apprend que comme beaucoup d’autres il a simplement perdu son âme, restée loin derrière lui à la traîne pendant qu’il était occupé à mille et une choses.

« - Il faut vous chercher une place et vous y asseoir très tranquillement pour attendre vôtre âme. En ce moment, elle doit se trouver à l’endroit où vous étiez il y a deux ou trois ans. Cette attente peut prendre du temps. mais je ne vois pas ame3d’autre remède pour vous. »

Alors, cet homme sans prénom et sans âme va se trouver une petite maison, sous un arbre, puis il prend place tous les matin sur une petite chaise devant la fenêtre. Et il attend.

Les illustrations de Joanna Concejo prennent ici le pas sur le texte.

On aperçoit cet homme immobile désormais, qui attend en regardant par la fenêtre.

Sur la page de droite un petit enfant à la coupe sage, attablé devant une glace, songeur les pieds dans le sable, pensif à la fenêtre d’un train.

Des gens qui dansent dans l’herbe et un chemin qui serpente dans la campagne.

Un même sentiment de solitude semble accompagner cet enfant et cet adulte sans nom assis dans sa cuisine. Se peut-il que tous deux se soient perdus de vue ?

ame4Le temps qui passe lentement, les pensées qu’on laisse vagabonder et les souvenirs qui refont surface vont peu à peu réconcilier cet homme avec le petit garçon qu’il fut.

« - Pour finir, un après-midi, quelqu’un toqua à sa porte et l’homme vit alors apparaître sur le seuil son âme égarée – épuisée, sale et couverte d’égratignure. Enfin ! lança-t-elle, essoufflée. »

C’est magnifique. A la fois par le sujet si joliment écrit et par les illustrations de Joanna Concejo.

Cette illustratrice de grand talent a vraiment un univers particulier, un style entre tous reconnaissable, empreint de poésie et très évocateur.

ame2

J’avais parlé ici d’un très beau titre, « Quand les groseilles seront mûres » (clic, clic) qui évoquait aussi étrangement notre rapport au temps et à l’enfance.

Tout ceci est d’une beauté et d’une délicatesse infinies, avec une jolie touche de nostalgie dont je suis assez friande. (Oui c’était mieux avant, et alors ?)

Les teintes sépia, les références classiques, la finesse du trait et ce soin du détail apporté dans chaque élément du décor font de cet album une petite merveille

Il y a comme une grâce fragile et bouleversante dans ces illustrations qui nous fait craindre de les voir s’estomper à mesure que les pages se tournent.

C’est très très beau. C’est triste et réconfortant à la fois.

ame5Achetez-le (chez moi), offrez-le aux petits qui un jour seront grands et aux grands qui n’ont pas perdu leur âme d’enfant.

« Une âme égarée ». Texte d’Olga Tokarczuk. Illustrations de Joanna Concejo. Traduit du polonais par Margot Cartier. Editions Format. 19,90 €.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Réponses.

  1. Chloé T.B dit :

    Merci pour cet article qui fait déjà bondir mon cœur, je suis sensible aussi à ce genre de pépites… Malheureusement je suis trop loin pour vous l’acheter, mais je vais le commander pour la bibliothèque !

  2. Véro dit :

    Et ce sera une très belle acquisition !


Nos Editeurs

  • Editions Sarbacane
  • Editions du Rouergue
  • Editions Autrement
  • Editions du Seuil
  • Editions Gallimard Jeunesse
  • Editions Palette
  • Editions Thierry Magnier
  • Editions Ecole des loisirs
  • Editions de la Martinière
  • Editions Milan
  • Editions Nathan
  • Editions Didier Jeunesse
  • Editions Courtes et longues
  • Editions Chandeigne
  • Editions Actes sud Junior
  • Editions Kaleidoscope
  • Editions Les Grandes personnes
  • Editions Rue du monde
  • Editions La Joie de lire
  • Editions Oskar
  • Editions Rageot
  • Editions Casterman
  • Edition Edune
  • Editions Helium
  • Editions Minus
  • Editions Les Fourmis rouges
  • Editions Tourbillon