Posté par Véro le 21 - 06 - 2017

Inséparables

Grace et Tippi sont deux sœurs.

Elles sont ados, c’est compliqué.

Et sont siamoises, c’est encore plus compliqué.

Deux personnalités, deux têtes, deux cœurs mais un corps attaché par la hanche.

Une anomalie ambulante, de vraies bêtes de foire pour beaucoup, simplement Grace et Tippi pour leurs parents et leur petite sœur.

Les médecins n’avaient pas parié un kopeck sur leur survie, mais voilà qu’elles s’apprêtent à rentrer au lycée.

Tout au long des huit mois pendant lesquels nous les suivons, c’est la jeune Grace qui va prendre la parole.

Raconter les regards, les questions, les petites humiliations mais aussi les amitiés improbables et précieuses, les heures de cours séchées et cette vie hors norme qu’elle partage si intimement avec sa sœur, sa moitié, son tout.

- »Elle n’est pas un morceau de moi

   Elle est moi totalement

   et sans elle

   il s’ouvrirait

   un dévorant espace

   dans ma poitrine,

   un trou noir en expansion

   que rien d’autre

    ne pourrait

    combler. »

Avec son naturel et sa conviction, Grace parvient à nous faire toucher du doigt le lien indéfectible qui l’unit à sa sœur Tippi, à nous montrer que leur vie à toutes les deux n’est pas une tragédie mais une chance inestimable.

Tippi est brut de décoffrage, fonceuse, entière et un peu rebelle.

Grace est d’un naturel plus réservé, sensible et plus cérébrale que sa soeur.

A deux elles sont invincibles, elles le savent. Elles peuvent tout imaginer, tout faire, tout se permettre, sauf que l’une des deux tombe amoureuse. Évidemment…

Comme sujet casse-gueule on ne pouvait pas mieux trouver, qu’en pensez-vous ? Vous les voyez arriver les grosses ficelles pour nous tirer les larmes ? Le racoleur bas de gamme façon télé-réalité ?

Parce qu’en plus Sarah Crossan ne s’arrête pas là, abordant en outre d’autres thèmes joyeux tels que le sida ou l’alcoolisme…

Et pourtant pas une once de pathos, rien qui ne cède à la facilité dans ce roman bouleversant porté par une écriture en vers libres.

Sans compter l’humour noir et l’auto-dérision permanente qui animent ces deux ados aux caractères bien trempés.

Unfortunatly, I am not fluent enough in english pour comprendre tout cela dans la langue de Shakespeare, et c’est avec bonheur que je me suis laissée embarquée par la plume brillante de Clémentine Beauvais, notre fierté nationale, notre petit prodige de la littérature. (En plus elle est drôle et elle est jolie, ça va finir par devenir énervant).

On sent quelque chose de spontané et de très naturel dans le langage de Grace et Tippi.

Le ton est juste et frais.

Il y a comme une recherche de simplicité, de minimalisme avec l’utilisation de phrases courtes, parfois sans verbes, de chapitres brefs.

L’écriture est fluide, élégante, toute en délicatesse.

Et la musicalité du texte enveloppe avec douceur ce récit qui prend des airs de tragédie.

C’est beau, c’est beau, c’est beau….

Lisez-le, offrez-le. Soupirez, riez, pleurez, embrassez qui vous voudrez et qu’on ne me parle plus de littérature jeunesse mais de littérature tout court.

inseparables« Inséparables ». Texte de Sarah Crossan.

Traduction de Clémentine Beauvais.

Editions Rageot. 14,90 €.

 

 

 

 

 

 


Nos Editeurs

  • Editions Sarbacane
  • Editions du Rouergue
  • Editions Autrement
  • Editions du Seuil
  • Editions Gallimard Jeunesse
  • Editions Palette
  • Editions Thierry Magnier
  • Editions Ecole des loisirs
  • Editions de la Martinière
  • Editions Milan
  • Editions Nathan
  • Editions Didier Jeunesse
  • Editions Courtes et longues
  • Editions Chandeigne
  • Editions Actes sud Junior
  • Editions Kaleidoscope
  • Editions Les Grandes personnes
  • Editions Rue du monde
  • Editions La Joie de lire
  • Editions Oskar
  • Editions Rageot
  • Editions Casterman
  • Edition Edune
  • Editions Helium
  • Editions Minus
  • Editions Les Fourmis rouges
  • Editions Tourbillon