Posté par Véro le 06 - 11 - 2016

Les voisins d\'en dessous.

mort1Et ne vous imaginez pas bêtement qu’ils sont tous en train de manger les pissenlits par la racine, loin de là.

Nos voisins d’en dessous sont très occupés car la mort est un boulot à plein temps et pour l’éternité.

Les mœurs sont très diverses et chacun a ses petites habitudes.

Bien au frais sous la terre, les squelettes en Provence poursuivent leur partie de cartes.

Au Pôle nord on hiberne tranquille, tandis qu’à Venise on fête Carnaval même dix pieds sous terre.mort3

Ce qui est chouette en Russie c’est que les morts peuvent s’adonner à la roulette russe sans craindre de passer l’arme à gauche.

Sans parler de Tahiti qui reste toujours une destination de rêve pour passer une lune de miel infinie puisque l’amour est éternel…

Certes, d’autres grands penseurs comme François Valéry nous auraient rétorqué « Aimons-nous vivants » (Agnès, elle est pour toi celle-là) mais on s’en fout parce qu’il est mort de toute façon.

Les modes de vie changent d’un pays à l’autre et les défunts eux restent fidèles à leurs traditions.

Dans cet étonnant petit tour du monde, nous découvrons tout ce qui se passe au dessus du côté des vivants, mais aussi tout ce qui continue en dessous, chez nos voisins les morts.

La balade est étrange, fascinante et un petit peu effrayante parfois mais on se laisse bizarrement gagner par la bonne humeur de ces squelettes joyeux et souriants.

Pour ceux qui souhaiteraient creuser un peu (ah ah), vous pourrez à la faveur d’une illustration expliquer la coutume funéraire malgache qui consiste à exhumer les défunts pendant la période d’hiver (joyeux Noël) pour les couvrir de nouveaux linceuls en soie.

mort4

Vous pourrez y voir aussi un message très positif sur la mort qui ne serait qu’une continuité de notre existence terrestre, une façon humoristique de dédramatiser ce grand mystère, un album un peu grinçant sur un sujet tabou ou une allégorie souriante de notre finitude.

Moi j’y ai vu un peu tout ça et puis j’ai toujours bien aimé les histoires de squelettes. Sans compter que dans cet album les illustrations sont très réussies, douces et tendres (si, si).

Je ne saurais comment dire, mais Il y a quelque chose de très pur et de limpide dans le trait qui est assez touchant. On goûte à la belle harmonie des couleurs qui restent en demi-teintes et sont parfois rehaussées par quelques petits jeux de collages.

En voilà un album qui change un petit peu ! Je ne dirais pas que c’est frais mais pas loin.

mort2Je vous sens tout émus, non ? C’est le sujet qui vous trouble ou la joie de me retrouver ? Un peu des deux certainement.

« Les voisins d’en dessous ». Texte d’Isabelle Simon. Illustrations d’Isabelle Charly. Editions Frimousse. 15,00€

 

 

 

 

Catégories: Albums

Une réponse.

  1. Agnès dit :

    Ouaah ! A peine rentrée de vacances, je découvre que je suis citée dans la même phrase que l’illustre Paul Valéry, ça le fait ! Comment, ce n’est pas Paul mais François ? Encore mieux, lui au moins je le comprends…Merci Véro


Nos Editeurs

  • Editions Sarbacane
  • Editions du Rouergue
  • Editions Autrement
  • Editions du Seuil
  • Editions Gallimard Jeunesse
  • Editions Palette
  • Editions Thierry Magnier
  • Editions Ecole des loisirs
  • Editions de la Martinière
  • Editions Milan
  • Editions Nathan
  • Editions Didier Jeunesse
  • Editions Courtes et longues
  • Editions Chandeigne
  • Editions Actes sud Junior
  • Editions Kaleidoscope
  • Editions Les Grandes personnes
  • Editions Rue du monde
  • Editions La Joie de lire
  • Editions Oskar
  • Editions Rageot
  • Editions Casterman
  • Edition Edune
  • Editions Helium
  • Editions Minus
  • Editions Les Fourmis rouges
  • Editions Tourbillon