Posté par Véro le 20 - 05 - 2019

L\'Explorateur

Figurez-vous que je connais quelqu’un qui connaît quelqu’un dont le père fait partie de l’équipe de cameramen sur l’émission Kho Lanta.
Et figurez-vous que ce type en question a dit à ce quelqu’un qui l’a dit à l’autre quelqu’un qui me l’a répété, QUE (tenez-vous bien) les candidats ne dormiraient pas tous les soirs sur leurs feuilles de bananiers mouillées, si vous voyez ce que je veux dire….
Ah ben bravo les chochottes !! Non mais c’est quoi ces aventuriers à deux balles ?! (Qu’est-ce que c’est bon de colporter des rumeurs)
Et vous d’ailleurs ? Qu’est-ce que vous foutez devant votre télé alors qu’il y a tellement de bons romans à lire ?
Celui-ci par exemple, qui vous promet de l’aventure, de la vraie, avec un grand A.

Lire la suite...
Posté par Véro le 18 - 04 - 2019

How to stop time

J’ai lu un roman drôlement chouette qui m’a pas mal remuée et je me suis dit tiens, je vais en toucher deux mots à Gigi pour l’allécher (en un seul mot pour le coup).
Tandis que je lui en faisais un brillant résumé, je la voyais du coin de l’oeil esquisser une moue dubitative… - »Mouais, ben ça m’étonne pas que ça te plaise mais franchement c’est du déjà vu. J’veux pas dire mais c’est exactement le scenario de Greystoke ».
Rassurez-vous, je ne vais pas vous présenter un roman sur Tarzan, on s’en tape un peu, mais je tiens à préciser que Gigi ,qui n’est pas à une approximation près, voulait en fait parler d’Highlander (ah ah cette fille est complètement barge, je l’adore).
Comme je vous sais fluently in english et férus de références cinématographiques, vous aurez deviné que ce beau roman parle du temps qui passe.
Qui est mon sujet de réflexion préféré forever. Avec le thème de la mort bien entendu. (#joiebonheuretlégereté)

Lire la suite...
Posté par Véro le 27 - 02 - 2019

Les inventrices et leurs inventions

La chanson on la connaît par cœur: le sexe faible cantonné aux tâches domestiques, le poids de la société patriarcale chasse-pêche-et-traditions, les écarts de salaire, les héroïnes ignorées des livres d’Histoire, reléguées au second plan dans les domaines des arts et des sciences.
Ah ça, le mec qui ramenait un mammouth une fois l’an, on en entendait parler pendant des plombes autour du feu ! En attendant, qui c’est qui s’organisait pour faire bouffer tout le monde ? Qui rivalisait d’ingéniosité pour pêcher, cueillir et faire chauffer la marmite ? Les femmes bien sûr. Quel malheur ! Moi-même pauvre femme, que n’ai-je dû batailler pour arriver où je suis ! (D’ailleurs je ne sais plus très bien où j’en suis en ce moment).
Parce que figurez-vous qu’en dehors de ma brillante carrière de libraire, chef d’entreprise et blogueuse littéraire de renommée internationale, j’ai été à DEUX DOIGTS d’inventer un truc révolutionnaire.
Je sais pas trop si je vous raconte ça ici …
(OH OUI OUI !! S’IL TE PLAIT RACONTE-NOUS !!)
Bon d’accord.

Lire la suite...
Posté par Véro le 03 - 02 - 2019

Ce soir je le fais / Ce soir je le quitte

Il y a quelques années, les éditons du Rouergue créaient la collection Boomerang. Le principe: donner deux points de vue différents d’une seule et même histoire, deux récits tête-bêche à lire dans n’importe quel ordre et qui s’éclairent l’un l’autre. D’aucuns auraient pu craindre un procédé quelque peu artificiel, c’est ce que j’ai redouté au début je dois bien l’avouer, mais que voulez-vous ma bonne dame je suis de nature anxieuse.
Or, c’est tout le contraire qui s’est produit, de vraies petites pépites d’écriture sont nées de cette collection qui se classe parmi les plus intéressantes et les plus innovantes de ces dernières années pour les jeune lecteurs.
Et voilà-t-y pas que Cathy Ytak lance comme ça à son éditrice : et si on faisait la même chose pour les ados ?

Lire la suite...
Posté par Véro le 27 - 01 - 2019

Punks not dead

Ce mois de janvier n’en finissait plus de toucher à sa fin, mais grâce au ciel nous y sommes et me voilà donc libérée des règles de bienséances d’usage et des conventions en vigueur.
Point de gentils vœux et de ronds de jambe, d’embrassades énamourées et de souhaits de pacotille.
A bas les bonnes résolutions, vive les mauvaises intentions.
Je suis devenue punk alors je fais ce que je veux quand je veux. Comme parler de bouquins pour adulte sur un blog de litté jeunesse déserté depuis des semaines.

Lire la suite...
Posté par Véro le 02 - 11 - 2018

La voix d\'Ella

On raconte qu’en 1964, lors d’un concert à Juan les Pins dans la mythique Pinède Gould, Ella Fitzgerald fut ’interrompue par les cigales qui chantaient à tue-tête.
La grande dame du jazz mit alors son orchestre au tempo et improvisa magistralement une mélodie sur le rythme du chant des cigales.
« The cricked song » devint un standard de son répertoire tandis que quelques centaines de spectateurs avaient eu la chance d’écouter sous l’ombre des grands pins, celle que l’on considère encore comme l’une des plus grandes voix du siècle.

Lire la suite...
Posté par Véro le 31 - 10 - 2018

La princesse au bois se cachait

Dans un royaume maintenant oublié, une Reine donna naissance à deux enfants.
Un petit garçon qui fut baptisé Alaric et sa petite sœur jumelle qui fut nommée Hilde.
Durant trois ans, ces deux-là grandirent ensemble, élevés pareillement, promis à un avenir radieux.
Mais le malheur bientôt s’abattit sur le royaume…

Lire la suite...
Posté par Véro le 26 - 10 - 2018

Mimbo Jimbo et l\'hiver sans fin

En librairie jeunesse jeunesse, nos chers clients ont le chic pour nous demander des trucs introuvables ou nous poser des questions plus ou moins saugrenues, telles que: Auriez-vous un roman pour ado, genre thriller, qui se passe dans le milieu du canoë-kayak ?
Y’a quelque temps vous aviez un livre à gauche en rentrant avec une couverture dans les rouges…
Je voudrais une version des » Vingt milles lieues sous les mers » adaptée pour les 2 ans.
Ou encore (mon préféré): Je cherche un album dont le personnage principal serait une crevette (mais pourquoi ??!!).
Sans compter bien évidemment ces générations d’enfants-très-en-avance-sur-leur-âge qui font la fierté de leurs géniteurs et dont je dois nourrir l’insatiable curiosité intellectuelle.
J’en veux pour preuve ce couple qui me demandait récemment un roman mettant en scène une enfant précoce, parce que leur fille était -je cite- en manque total d’identification dans la production éditoriale actuelle (putain, y’en a qu’ont des soucis).
Mais je m’égare, je m’égare et je m’aigris surtout avec l’âge (enfin non, je grossis justement, c’est bien navrant, mais là n’est pas le sujet).
DONC, une question au demeurant légitime m’est souvent posée sur laquelle je sèche un peu (oui moi, le puits de sciences): c’est lorsqu’on me demande une histoire pour les plus petits, genre 3-4 ans mais qui soit longue.
Plus longue que cette passionnante introduction ? Pourquoi pas.

Lire la suite...
Posté par Véro le 16 - 10 - 2018

J\'en rêvais depuis longtemps

« T’as vu, t’as vu ??!! J’ai écrit un nouvel article sur le blog ! Même que je l’ai mis sur Facebook et même que l’auteur elle m’a laissée un petit mot pour me dire qu’elle était touchée… C’est chouette dis donc, hein? hein ? »"
Me voilà, frétillante d’émotion devant ma chère associée, essayant vainement d’attirer son attention, de glaner une once de reconnaissance, tel le brave chien-chien en quête d’une caresse…
Pfff… tu parles Charles ! (Aznavour) (C’est un hommage).
Gigi a autant de compassion que Françoise Nyssen n’a de charisme (vanne gratuite) et pour l’heure je ne puis procéder à aucun remaniement.
Me voilà donc contrainte d’essuyer ses récriminations:
- »Mouais, j’ai vu. C’est sympa…T’as un peu perdu le rythme sur le blog,non ? Tu chroniques toujours des trucs un peu tristes ces derniers temps. T’es super sérieuse. Je lis je lis et en fait je me marre plus. Tu te la pètes un peu je trouve. »
Ah pour ça elle sait me parler la bougresse, m’obligeant sans cesse à placer la barre plus haut. Et non pas « plus haute » comme disent les incultes.
(Petit point orthographe: j’ai mis la barre très haut —–> forme adverbiale qui ne s’accorde pas / oulala, la barre est haute ! —–> adjectif qui s’accorde en genre et en nombre).
Nonobstant mon sens de la galéjade je suis également très à cheval sur l’orthographe.
Et puisqu’on parle d’humour, parlons d’Olivier Tallec puisqu’il est drôle. Lui.

Lire la suite...
Posté par Véro le 14 - 10 - 2018

Mon bison

Et vous ? N’avez-vous jamais eu enfant, un ami imaginaire, un animal protecteur à qui vous confiiez vos chagrins et tous les instants minuscules de vos longues journées ?
Ils s’éclipsent souvent quand le temps a passé mais restent parfois auprès de certains enfants, même devenus grands, même devenus vieux.

Lire la suite...

Nos Editeurs

  • Editions Sarbacane
  • Editions du Rouergue
  • Editions Autrement
  • Editions du Seuil
  • Editions Gallimard Jeunesse
  • Editions Palette
  • Editions Thierry Magnier
  • Editions Ecole des loisirs
  • Editions de la Martinière
  • Editions Milan
  • Editions Nathan
  • Editions Didier Jeunesse
  • Editions Courtes et longues
  • Editions Chandeigne
  • Editions Actes sud Junior
  • Editions Kaleidoscope
  • Editions Les Grandes personnes
  • Editions Rue du monde
  • Editions La Joie de lire
  • Editions Oskar
  • Editions Rageot
  • Editions Casterman
  • Edition Edune
  • Editions Helium
  • Editions Minus
  • Editions Les Fourmis rouges
  • Editions Tourbillon